recette de la véritable tarte Tatin

Recette de la véritable tarte Tatin : renversante !

J’ai testé pour vous : comment préparer une vraie tarte Tatin !
Aujourd’hui, je vous emmène en Sologne afin de découvrir la réalisation d’une tarte renversante.
Conçue accidentellement à Lamotte-Beuvron, elle a séduit et séduit encore de nombreux gourmands. Suivez les conseils d’une pro qui vous dévoilera, pas à pas, la recette de la véritable tarte Tatin.

Un peu d’histoire…

Les sœurs Tatin, ça vous dit quelque chose ?
Tout commence par un dimanche ensoleillé, Stéphanie et Caroline Tatin s’affairent en cuisine de l’hôtel Tatin, à Lamotte-Beuvron, à 200km de Paris. Les clients affluent et dans la précipitation, Stéphanie met les pommes à cuire directement au four, en oubliant la pâte… Réalisant son erreur, elle décide de rajouter la pâte par-dessus et de terminer la cuisson de cette façon. Et voici donc comment est née la véritable tarte Tatin, mais ceci n’est que l’une des nombreuses versions sur l’origine de la fameuse tarte renversée.

photo des soeurs Tatin. Ambassadeurs de la tarte Tatin

Sœurs Tatin (photo communiquée par les ambassadeurs de la tarte Tatin)

Comment réaliser sa tarte Tatin ? Rencontre avec une pro !

Afin de vous révéler les secrets de la recette de la véritable tarte Tatin, j’ai rencontré pour vous, une pro de la tarte Tatin qui se trouve, non pas à Lamotte-Beuvron mais à Nouan-le-Fuzelier, village situé à quelques kilomètres seulement. Sur le chemin, je traverse Lamotte-Beuvron et je découvre, juste en face de la gare, l’hôtel Tatin qui a conservé tout le charme d’un établissement du 19ème siècle. Je me note mentalement d’y revenir pour y passer un week-end, en amoureux peut-être…

Je poursuis vers Nouan-le-Fuzelier où m’attend Magali Frizot. Elle a participé, avec son compagnon, à un salon gastronomique au Japon où elle a justement réalisé les célèbres tartes.

J’arrive sur la place St-Martin et je pousse la porte de la boulangerie Fouquiau-Frizot, j’aperçois déjà la tarte Tatin qui trône en bonne place dans la vitrine des pâtisseries. C’est Nicolas qui m’accueille et me conduit dans le laboratoire de l’arrière de la boutique, où je rencontre sa femme Magali.

Je découvre qu’il y a toute une équipe derrière elle : 2 personnes en pâtisserie (3 à partir du mois de septembre), 2 ouvrières-boulangères et 2 personnes à la vente, en plus de son mari. Cette année, elle a également accueilli une stagiaire japonaise. J’en profite pour lui poser des questions sur son expérience au Japon. En mars dernier, elle s’est envolée vers Osaka pour participer à la « French Fair » organisée par la chaîne de grands magasins « Hankyu ». Chaque année, pendant une semaine, une région française est mise à l’honneur. Durant ce salon, des cuisiniers et pâtissiers japonais et français confectionnent, ensemble, des plats et des spécialités.

photo du journal japonais de la « French Fair » avec Magali, Nicolas et la mini tarte-Tatin

Pour Magali, cela a été une formidable expérience ! Lors de ce salon, elle a confectionné des mini-tartes Tatin, non revisitées bien-sûr ! Elle n’a d’ailleurs pas l’intention de créer une tarte Tatin au thé Matcha ! En revanche, elle propose déjà des bûches de Noël au Yuzu et envisage de fabriquer des éclairs au Yuzu.

Je lui demande si la tarte Tatin est le « best-seller » de ses ventes et bien… pas du tout ! Apparemment les japonais, eux, en raffolent, puisqu’elle en a vendu plus de 9000 lors de la « French fair ». Elle me confie que là-bas, ils aiment les pâtisseries miniatures et surtout qu’ils portent une attention toute particulière à la beauté de l’emballage.

Concernant la recette de la véritable tarte Tatin, Magali m’informe qu’il n’existe aucune recette écrite.

Voici sa recette et ses astuces :

Ingrédients pour 6 personnes :

100 g de farine ;
50 g de beurre ;
50 g de sucre glace ;
10 g de poudre d’amande ;
1 œuf ;
1 cuillère à soupe de vanille liquide ;

1.2 kg de pommes variété Royal Gala/ Jonagold / Golden ;
40 g de beurre fondu ;
80 g de sucre cristallisé.

Les étapes de la recette :

Préparer la pâte :
1. Faire un sablage (prendre une petite quantité de l’ensemble des ingrédients, du bout des doigts, et les frotter entre ses paumes) avec le beurre, le sucre glace, la poudre d’amande et la farine.
2. Ajouter l’œuf et la vanille en malaxant le moins longtemps possible.
3. Laissez-la reposer au froid.

Préparer l’appareil :
Dans un moule à manquer de 24 cm de diamètre et de 5 cm de haut (attention, il doit être antiadhésif), mettez :
1. Le beurre fondu ;
2. Le sucre ;
3. Les pommes épluchées et coupées en quatre rangées les unes à côté des autres, sur le dos puis recouvertes d’une nouvelle rangée angle vers le bas.

L’astuce de Magali : Il faut être généreux et couper de très gros quartiers de pommes car elles réduisent beaucoup à la cuisson et il faut qu’elles confisent dans le sucre !

4. Etaler la pâte de 3 mm d’épaisseur au rouleau à pâtisserie et positionner la pâte sur les pommes.

L’astuce de Magali : Vous pouvez également réaliser votre caramel directement dans le moule, sur le gaz, en mettant d’abord le sucre puis le beurre. Les pommes sont alors rajoutées directement sur le caramel et la pâte est placée sur le dessus.

La cuisson :
1. Mettre au four ventilé à 170° pour 45 min.
2. Laisser refroidir avant de démouler.

L’astuce de Magali : Pensez à ajuster la cuisson en fonction de la pomme et de la saison. Plus une pomme vieillie, plus elle est sèche et plus elle cuit vite ! Il est donc préférable de réduire le temps de cuisson à une trentaine de minutes pour des pommes « sèches ».

Vous connaissez maintenant tous les secrets de la recette de la tarte Tatin, alors à vous de jouer !!

Avant de déguster vos créations, n’hésitez pas à nous envoyer la photo de votre tarteTatin !
(contact@grande-sologne.com)

Mon carnet d’adresse :
Boulangerie Fouquiau-Frizot
1 Place St-Martin
41600 Nouan-Le-Fuzelier

https://fr-fr.facebook.com/pg/Maison-Fouquiau-Frizot-271167043086552/photos/?ref=page_intern

 

 

Share

Ce qu'elle apprécie le plus de la Sologne c'est admirer ses paysages envoûtants avec la brume au petit-matin qui se dépose sur les étangs. Et puis en Sologne on peut facilement apercevoir des animaux. Elle aime aussi dormir dans une tente au milieu d’un étang ou perchée dans une cabane. Bref, toutes les activités insolites.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *