Centre culturel de l'UCPS lors d'un conte

L’UCPS, un centre culturel pas comme les autres

Depuis que j’ai commencé à travailler au Pays de Grande Sologne, j’entends beaucoup parler du centre culturel qu’est l’UCPS alors ça m’a donné envie de découvrir ce qui se cachait derrière le sigle. Curieuse et motivée, j’ai contacté Anne-Solène pour qu’elle me présente son univers, mélange des milieux associatif et culturel.

À la rencontre d’Anne-Solène !

Quand je suis arrivée « 1 Rue de la Grotte » à la Marolle-en-Sologne, je me suis retrouvée face à un joli petit bâtiment en pierre, dans un cadre rural très sympathique : le siège de l’Union pour la Culture Populaire en Sologne. En me voyant sortir de ma voiture, Anne-Solène, l’animatrice-coordinatrice du centre culturel, est venue m’accueillir. Très souriante et dynamique, elle m’a immédiatement mise à l’aise. Elle a commencé par me raconter son parcours avant de rejoindre l’UCPS, il y a deux ans. Après un BEP « Vendeur Jardinerie » et un BTS « Services en Espace Rural », Anne-Solène suit son cœur et décide de se lancer dans sa passion. En 2015, elle intègre la Licence Professionnelle « Communication et Commercialisation des Produits Culturels », à Issoudun. J’ai vraiment apprécié partager ce moment avec Anne-Solène, j’ai été touchée de voir à quel point son travail la passionne et du coup, j’en ai profité pour lui poser un tas de questions sur l’UCPS et son métier…

Fabrication en bois au centre culturel

 

Comment allier métier et passion ?

À l’UCPS, c’est Anne-Solène qui gère toute la partie communication-évènementiel. Créer des supports visuels, faire la promotion des évènements via les réseaux sociaux, gérer les appels, accueillir le public, tenir des stands lors des évènements, c’est ça qu’elle aime le plus dans son métier : des tâches diverses et variées, un contact humain riche, un emploi du temps où l’on ne s’ennuie jamais ! Pour Anne-Solène, les milieux associatif et culturel lui tiennent vraiment à cœur, et c’est aussi ce qui l’a poussé à se lancer dans l’aventure, en rejoignant ce centre culturel. Grande amoureuse de musique et de culture, elle s’est même mise à des cours de batterie et de danse traditionnelle ! Toujours impliquée et curieuse de découvrir de nouvelles choses, on sent qu’Anne-Solène est une personne qui aime son métier.

Fabrication en jonc au centre culturel

 

L’UCPS : une vraie petite fourmilière de bénévoles

L’UCPS, c’est l’histoire de 7 associations qui se sont regroupées en 1981, dans un même but : organiser de grands spectacles d’extérieur sur le territoire de la Sologne, accessibles et ouverts à tous les publics. Aujourd’hui, le centre culturel rassemble une quarantaine d’associations réparties sur le Loiret, le Loir-et-Cher et le Cher mais aussi une centaine d’adhérents ! C’est grâce à cet incroyable réseau de bénévoles que l’UCPS vit et continue de se développer, pour offrir de nombreuses animations de qualité et renforcer les liens sur son territoire. Ethnographie, contes, danses traditionnelles, accordéon, sculpture…ce centre culturel propose des activités pour tous les goûts et cadence l’année par de grands évènements populaires connus de tous : les Musicalies en Sologne, Berdigne Berdogne, Folle Nuit du Folk, Bagoules, Artistes dans l’Herbe ou encore, la Nuit du Cinéma. Je crois qu’on peut dire un grand merci à ces bénévoles, qui tous unis par la même passion et l’attachement à leur territoire, font perdurer la magie de la culture !

Musiciens assis sur un banc au centre culturel

 

Les bonnes adresses :

Site de l’UCPS : http://www.ucps.fr/

Page Facebook de l’UCPS : https://www.facebook.com/ucpsologne/

Village de la Marolle-en-Sologne : http://lamarolleensologne.fr/

Share

Camille est étudiante en 2ème année de Master communication évènementielle et digitale. Pétillante et bonne vivante, elle adore voyager, découvrir de nouvelles cultures et profiter de la vie. Passionnée par l’organisation d’évènements et la communication, elle a rejoint le Pays de Grande Sologne, le temps d'un stage, afin de développer de beaux projets, en rapport avec l’univers qu’elle aime.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *