pêcheur de carpe

A la rencontre d’un pêcheur de carpe passionné : histoire du carpodrome du Grand Soupeau

Sur le territoire du Pays de Grande Sologne, à Neung-sur-Beuvron, nous avons la chance d’avoir un carpodrome. Mais au fait, un carpodrome, c’est quoi ? Et bien c’est un étang avec des carpes… J’ai fait la visite pour vous et je peux vous assurer que c’est beaucoup plus complexe qu’il n’y paraît ! Alors, êtes-vous prêts à plonger dans l’univers du pêcheur de carpe ?

Une belle longère solognote et des chambres d’hôtes

Aujourd’hui, je pars à la rencontre de Colette et Michel Dumont !
En arrivant au lieu-dit « Le Grand Soupeau », à peine descendue de la voiture, une masse noire arrive sur moi en courant. C’est Etoile, le chien de Colette et Michel, qui vient me saluer d’un battement de queue avant de me présenter sa truffe humide.

labrador noir

Etoile

maison en brique

Colette m’invite à visiter les chambres d’hôtes qui ne sont d’ailleurs pas réservées qu’aux pêcheurs de carpe ! Je découvre tout d’abord 3 belles chambres doubles au rez-de-chaussée, puis, à l’étage, une chambre familiale (1 lit double et 3 lits simples) et une chambre pour 3 personnes. Elles sont confortables et disposent d’une salle de bain privative. Chacune à son propre style mais toutes ont le charme de l’authentique et du rustique.

chambre jaunechambre

De retour au rez-de-chaussée, j’image les petits déjeuners préparés par Colette dans la salle à manger où trône une magnifique cheminée. Une petite flambée, ça doit être vraiment agréable lors des longues soirées d’hiver !

salle à manger avec cheminée

Aujourd’hui, le temps se prête plutôt à la baignade. Ça tombe bien car je distingue, derrière la longère, une magnifique piscine couverte et un flamand rose gonflable qui me fait de l’œil !

piscine avec flamand rose

Pas le temps de tester l’eau de la piscine, Michel m’entraîne vers son étang : le fameux carpodrome.

Le carpodrome : l’histoire d’un rêve d’enfant

L’étang est au milieu des bois, il fait environ 2 hectares et compte 3 tonnes de poissons.

étang Grand Soupeau

Pour la petite histoire, Michel, originaire de Beaugency, est un amoureux de la pêche depuis son plus jeune âge ; il faisait déjà de la compétition avec son père quand il avait 12 ans. En grandissant, il a continué les compétitions et a même transmis le virus à son fils !
Michel a toujours gardé un lien avec sa passion puisqu’il a exercé le métier d’artisan – poissonnier dans la région parisienne ! Il est ensuite revenu vivre en Sologne, avec sa femme Colette, il y a 13 ans.

Après un voyage en Angleterre, qui leur a permis de tout savoir sur la création d’un carpodrome, Colette et Michel décident de chercher un lieu où s’installer pour réaliser leur projet et choisissent le petit étang de chasse de Neung-sur-Beuvron. Le carpodrome a nécessité quelques aménagements, il a notamment fallu élargir les berges de l’étang initial et le recreuser car il ne faisait que 50 cm de profondeur.

Mais pourquoi un carpodrome ? Tout simplement pour permettre aux pêcheurs d’attraper de gros poissons (carpes de plus de 10 kg) en utilisant la technique de pêche à la canne au coup, sans blesser la carpe. Ici, le pêcheur de carpe pratique uniquement le « no-kill » ! Avec ce carpodrome, Michel souhaite également dépoussiérer le cliché du pêcheur et montrer que la pêche c’est aussi du sport !

Colette et Michel ont démarré leur activité en proposant une seule compétition par an, aujourd’hui ils en organisent 20 tous les ans !! Tout autour de l’étang, 24 postes de pêche sont répartis et lors des compétitions, chaque pêcheur se voit attribuer son emplacement par tirage au sort. L’objectif est d’attraper le plus de poissons. La sentence tombe au moment de la pesée !

carpes
Ils participent aussi à différentes animations locales afin de promouvoir leur activité touristique et la pêche : Festival des étangs de Sologne, Sologne Ouverte, forum des entreprises…

La pêche de la carpe à la canne au coup : c’est technique !

La pêche pratiquée sur le carpodrome est la pêche de la carpe à la canne au coup. Ici, on ne blesse pas le poisson puisque l’hameçon est sans ardillon (c’est le petit crochet qui empêche le poisson de se décrocher). Je suis surprise d’apprendre que la carpe mange du maïs ! Et oui, on utilise des grains de maïs en boîte comme appât. Michel m’explique que lors des compétitions, la ligne mesure 2,5 m pour le kit (seulement 9,5 m pour un pêcheur hors compétition) et 13 mètres une fois montée dans son intégralité, ce qui représente quand même 900 g à tenir pendant plusieurs heures ! Un pêcheur peut pêcher plus de 80 carpes par jour !!

Il me montre ensuite du matériel étrange : un rouleau à déboîter (sorte de support permettant de poser la base de la canne) et un kit (le haut de la canne) avec un élastique de 2 m qui peut s’étirer jusqu’à 10 m. Après une démonstration, je comprends enfin que lorsque le poisson mord, le pêcheur déboîte la base de la canne et la pose sur le rouleau afin de tenir uniquement le haut de la canne avec la ligne.

rouleau à déboiter

rouleau à déboîter

pêcheur de carpe

plomb

plomb

J’interroge ensuite Michel sur les qualités d’un bon pêcheur de carpes. Il me répond qu’un pêcheur en général, doit avant tout avoir « le sens de l’eau » et une bonne connaissance du milieu aquatique. Un bon pêcheur est capable de dire où se trouve le poisson et même d’identifier l’espèce rien qu’en observant la taille de ses bulles. Apparemment, la carpe fait de grosses bulles mais je pense qu’il me faudra encore quelques années d’entraînement avant de pouvoir les reconnaître…
Une fois sa ligne montée, le pêcheur sonde l’eau, cm par cm, avec une sorte de plomb qu’il a préalablement accroché au bout de sa ligne. Il peut ainsi déterminer la profondeur de l’eau et savoir ce qui s’y trouve (branches…).

L’entretien d’un carpodrome : pas si simple !

Michel respecte les 1,5 tonnes de poisson par hectare que doit contenir un carpodrome. Il s’est d’ailleurs inspiré des carpodromes anglais pour construire le sien avec notamment la présence de petites îles sur l’étang. C’est vrai qu’il est agréable cet étang, mais ces îles ne sont pas juste là pour le côté esthétique, elles ont une fonction bien précise ! Michel m’explique effectivement qu’elles servent de refuge aux poissons ; ils se cachent entre les îles lorsqu’ils sont fatigués de mordre à l’hameçon !
J’apprends également qu’il faut oxygéner l’eau, d’ailleurs les carpes se mettent sous le jet pour profiter d’un petit massage ! Afin de respecter l’équilibre écologique de l’étang, je découvre que le carpodrome, malgré son nom, « héberge » d’autres poissons comme des brochets ou des gardons.

carpes et jet d'eau

jet d’eau

Enfin, un étang cela demande une attention constante ! Michel prend la température de l’eau tous les matins. En été pas de problème, il fait chaud, les micro-organismes se développent et permettent aux poissons de se nourrir. En revanche, en dessous de 8 degrés, Michel doit leur donner du « babycorn » (sorte de maïs séché) soit 400 kg de nourriture par an !
Il faut aussi couper l’herbe sur les îles et surveiller la présence d’éventuels cormorans et ragondins.
L’étang est pêché tous les 5 ans afin de réaliser un comptage. Par ailleurs, afin d’éviter la consanguinité, des carpes (500 kg) sont réintroduites tous les ans.

La matinée se termine, j’en sais maintenant un peu plus sur les carpodromes et sur la pêche à la carpe.
Si vous voulez passer un séjour de farniente et de détente au bord de la piscine ou vous lancer dans une partie de pêche, n’hésitez pas à contacter Colette et Michel ! Vous pourrez même louer le matériel de pêche sur place.

Pour en savoir plus :

Colette et Michel Dumont
Le Grand Soupeau
41210 NEUNG-SUR-BEUVRON
Tél : 02 54 83 64 92/06 45 19 85 67
Contact : dumont-michel@orange.fr
Site Internet : http://www.sologne-naturel.com/

Share

Ce qu'elle apprécie le plus de la Sologne c'est admirer ses paysages envoûtants avec la brume au petit-matin qui se dépose sur les étangs. Et puis en Sologne on peut facilement apercevoir des animaux. Elle aime aussi dormir dans une tente au milieu d’un étang ou perchée dans une cabane. Bref, toutes les activités insolites.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *